Marseille : Bar à chicha, sorties en scooter de mer et rooftop… Un complexe touristique clandestin démantelé

SOUS LE MANTEAU Sept personnes ont été interpellées à Marseille dans le cadre d’une affaire de travail dissimulé. Elles louaient notamment des scooters de mer qui allaient naviguer dans le Parc national des calanques

J.S.-M.

— 

Un scooter de mer sur la Côte d'Azur (photo d'illustration).
Un scooter de mer sur la Côte d'Azur (photo d'illustration). — Mel Longhurst VW / SUPERSTOCK / SIPA

Sept personnes ont été interpellées ce mercredi matin à Marseille, annonce la procureure Dominique Laurens à 20 Minutes. Ces individus, deux femmes et cinq hommes sont suspectés d’avoir organisé des activités maritimes illégalement, a-t-on appris de source proche de l’enquête, confirmant une information de RTL​.

Grâce à des signalements de riverains, les policiers de la Division Nord ont découvert que l’association de réinsertion « Concept Renov », censée réparer du matériel nautique, proposait en fait de lucratives activités pendant la saison estivale.

« Ils faisaient de la location de bateaux, parfois même avec skipper, de la mise à l’eau de scooters de mer, un bar à chicha, un snack, deux chambres d’hôtel et même un bar avec roof top », énumère une source proche de l’enquête. Ils allaient régulièrement dans le Parc national des calanques sans aucune autorisation.

150.000 euros de recettes par mois

Le tout « au vu et au su de tout le monde » au quai de la Lave, à l’Estaque. Les suspects, cinq hommes et deux femmes âgés de 24 à 50 ans, pouvaient gagner près de 150.000 euros par mois, selon les estimations des enquêteurs du Groupe d’intervention régional (GIR) de la police judiciaire.

Des riverains ont fini par signaler les nombreuses allées et venues. L’enquête, qui a duré plusieurs semaines, a permis d’interpeller sept personnes. Un huitième suspect sera interpellé prochainement, espère-t-on à l’Évêché.