Cathédrale Saint-Pierre de Nantes : L’incendie circonscrit « pour l’instant », la piste criminelle privilégiée

FAITS DIVERS Le feu a pris très tôt ce samedi matin

J.U. et D.P.

— 

La cathédrale de Nantes en feu ce samedi matin.
La cathédrale de Nantes en feu ce samedi matin. — J. Urbach / 20 Minutes

Ce samedi matin, vers 7 h 45, un incendie s’est déclaré dans la cathédrale Saint-Pierre de Nantes. Une centaine de pompiers a été appelée pour circonscrire le sinistre. Le feu a commencé au niveau du grand orgue, qui a été entièrement détruit. La façade de la cathédrale est très endommagée, notamment les vitraux. A 9 h 30, la situation semble être stabilisée, mais de la fumée noire se dégage toujours du bâtiment. A 10 h, les pompiers indiquent que le feu est circonscrit « pour l’instant ».

Pierre Sennès, le procureur de la République de Nantes, indique qu’il y a eu « un premier départ de feu au niveau du grand orgue et deux autres à droite et à gauche de la Nef », ce qui le pousse à privilégier « la piste criminelle ». Le SRPJ (service régional de police judiciaire) a été saisi.

La place Saint-Pierre a été entièrement bouclée et est désormais occupée par les soldats du feu. Johanna Rolland, maire de Nantes, et d’autres élus sont sur place ainsi que des autorités religieuses. Les pompiers resteront toute la journée pour des opérations de reconnaissance et de surveillance. A 10 h 30, Jean Castex, le Premier Ministre, annonce qu’il va se rendre à Nantes.

En 1972, la cathédrale de Nantes, construite entre le XVe et le XIXe siècle, avait déjà brûlé. Le chalumeau d’un couvreur avait provoqué un incendie, ravageant toute la toiture. L’édifice nantais était resté fermé pendant trois ans. Cela avait nécessité de lourds travaux de restauration.

Plus récemment, on se souvient qu’en 2015 la basilique Saint-Donatien avait été en partie détruite par un violent incendie.