Le boxeur Patrice Quarteron placé brièvement en garde à vue pour des menaces sur des policiers

DERAPAGE L’ancien champion du monde de muay-thaï Patrice Quarteron a été placé en garde à vue pour « menace de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique » et « atteinte à l’intimité de la vie privée »

F.H. avec AFP

— 

Le boxeur Patrice Quarteron avant un combat à la halle Georges-Carpentier à Paris, en mars 2017.
Le boxeur Patrice Quarteron avant un combat à la halle Georges-Carpentier à Paris, en mars 2017. — Henri Collot/SIPA

Connu pour son patriotisme affiché, Patrice Quarteron a dérapé envers des policiers. L’ancien champion du monde de muay-thaï a été arrêté ce jeudi et brièvement placé en garde à vue au commissariat d’Evry (Essonne). Selon une source proche du dossier, le boxeur de 41 ans « aurait usé de propos susceptibles de caractériser des menaces​ de mort à l’encontre des policiers et aurait utilisé son téléphone portable pour les filmer ».

Les faits sont intervenus alors que Patrice Quarteron, connu pour ses performances sur le ring mais aussi pour son franc-parler, ses outrances et ses clashs avec le rappeur Booba, se rendait au commissariat pour prendre des nouvelles d’une plainte qu’il avait déposée il y a peu pour « dégradation par moyen dangereux ». Le 20 juin, son domicile de Corbeil-Essonnes avait en effet été visé par des tirs d’arme à feu, sans faire de victime.

Quatre heures de garde à vue

« Le ton est monté très rapidement », a confié une source proche du dossier. Patrice Quarteron a donc été placé en garde à vue à 14 h 40 pour « menace de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique » et « atteinte à l’intimité de la vie privée » a indiqué le parquet. Il a ensuite été relâché vers 18 h 30 sur décision du parquet, « le temps de poursuivre les investigations ».

Le domicile de l’ancien boxeur avait déjà été visé par des tirs, le 8 janvier dernier. Cette fois-ci, des impacts de balle avaient été retrouvés sur la façade ainsi que des douilles. Personne n’avait été blessé.