Alpes : Terrible bilan avec sept décès d'alpinistes, parapentistes et randonneur en 24 heures

ACCIDENT La Haute-Savoie a été le théâtre de nombreux drames le 14 juillet

J.Lau. avec AFP

— 

Photo d'illustration d'une intervention du peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM).
Photo d'illustration d'une intervention du peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM). — JOBARD/SIPA

Les drames en montagne s’enchaînent depuis quelques semaines, et cette journée du 14 juillet fera date avec pas moins de sept décès en Haute-Savoie. Deux alpinistes, un Néerlandais de 40 ans et une Française de 30 ans sont ainsi morts mardi après une chute mortelle dans le massif des Aiguilles Rouges, comme l’ont rapporté les secouristes. Leurs corps ont été retrouvés vers 14 h 30, après un appel d’un témoin, à 2.200 mètres d’altitude, au niveau de la chapelle de la Glière. Les circonstances de cet accident restent ce mercredi indéterminées.

Mardi, toujours en Haute-Savoie, un randonneur de 71 ans s’est tué après une chute à 2.400 mètres d’altitude, alors qu’il se trouvait à proximité du sommet du mont de Grange, dans le massif du Chablais. Deux parapentistes de 48 ans sont également décédés mardi après-midi à la suite d’un incident de vol qui a entraîné le duo dans une chute de 200 mètres. Les deux hommes, un moniteur et son client qui survolaient la commune de La Chapelle-d’Abondance (Haute-Savoie) à bord d’un parapente biplace, se sont écrasés sur le toit d’une habitation lorsque leur voile s’est mise en torche.

D’après Le Dauphiné Libéré, les corps de deux alpinistes italiens, originaires de Gênes, ont aussi été retrouvés ce mercredi. Ils étaient portés disparus depuis mardi soir, et se trouvaient sur l’arête Kuffner, à la frontière franco-italienne, point de passage de l’ascension du mont Maudit (4.465m d‘altitude) lorsqu’ils ont subi un terrible accident.