Rennes : Les gendarmes se trompent d'appartement et défoncent une porte par erreur

TOC TOC TOC Les forces de l'ordre venaient interpeller un homme dans un autre logement

20 Minutes

— 

Illustration de gendarmes, ici lors d'une manifestation.
Illustration de gendarmes, ici lors d'une manifestation. — C. Allain / 20 Minutes

Il était environ 6 h du matin quand un grand bruit a réveillé en sursaut une femme qui dormait sur son canapé, dans un appartement de la périphérie rennaise​. Les gendarmes venaient de défoncer sa porte pour interpeller un homme qu’ils soupçonnent de trafic de drogue. Sauf que les forces de l’ordre ont fait erreur et se sont trompées d’appartement, rapporte France Bleu.

La victime a tout de même vu les gendarmes défoncer la porte de la chambre où dormait son ami. Menotté, l’homme a dû décliner son identité. C’est là que les gendarmes ont réalisé leur erreur.

S’ils ont rapidement présenté leurs excuses et distribué tous les documents nécessaires aux travaux, les gendarmes ont tout de même laissé des traces de leur passage. Deux portes ont été défoncées. Les locataires attendent toujours que leur mobilier soit remplacé. En attendant, la porte qui leur a été installée est trop petite et ne peut donc pas être fermée, rapporte France Bleu. L’agence immobilière évoque des délais de livraison pour la nouvelle porte, qui devrait être prête… En septembre.