Toulouse : Pollution d’un cours d’eau après une fuite de 30.000 litres de gasoil d’un dépôt de bus Tisséo

ENVIRONNEMENT Plus de 30.000 litres de gasoil se sont déversés dans le sol, les réseau d’eaux pluviales et dans le ruisseau voisin de l’Hers au nord-est de Toulouse

Béatrice Colin

— 

Illustration d'une pollution aux hydrocarbures.
Illustration d'une pollution aux hydrocarbures. — TRAVERS / SIPA

Plus de 30.000 litres. Ce n’est que lundi que les services techniques de Tisséo se sont rendu compte qu’une fuite de gasoil était en cours au niveau du dépôt de bus d’Atlanta, au nord-est de Toulouse. Ils avaient été alertés par les gestionnaires du ruisseau de l’Hers, un cours d’eau qui longe le périphérique toulousain d’une pollution aux hydrocarbures durant le week-end. Une forte odeur se dégageant de l’Hers sur une dizaine de kilomètres.

Les agents du service de transports en commun de l’agglomération toulousaine ont constaté que cette fuite se trouvait au niveau d’un filtre sur le réseau de distribution de carburant du dépôt de bus, « site qui relève de la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement », précise la préfecture de la Haute-Garonne.

« La rupture de cet élément est intervenue au cours du week-end, le circuit de distribution fonctionnant le vendredi en mode nominal. Au cours de la fuite, les hydrocarbures se sont infiltrés dans le sol dans les réseaux d’eaux pluviales et ainsi vers le milieu naturel, dont le ruisseau de l’Hers », explique Tisséo dans un communiqué.

Isolation des réseaux

Rapidement, la fuite a pu être contenue et dès lundi le pompage dans les regards a été réalisé ainsi que diverses opérations de nettoyage du site et des réseaux.

« En parallèle, deux actions ont été enclenchées pour traiter les zones atteintes : l’isolation des réseaux d’eau pluviale du site Tisséo par des obturateurs et la dépollution du milieu naturel, dont la rivière de l’Hers par des boudins absorbants et un barrage à jupe lestée », veut rassurer Tisséo.

La première mesure était demandée notamment par le syndicat mixte du bassin Hers Girou pour éviter que cela ne se reproduise selon nos confrères de France 3 Occitanie.

L’Office français de la biodiversité et la direction régionale de l’Environnement, de l’aménagement et du logement REAL sont intervenus pour les premiers constats, puis pour constater l’efficience des premières mesures prises par Tisséo a indiqué de son côté la préfecture. De son côté, l’Agence régionale de la Santé a rappelé qu’aucun prélèvement d’eau pour la consommation courante n’était prélevé dans L’Hers.

Le préfet, Etienne Guyot, a par contre signé « un arrêté imposant à l’exploitant des mesures techniques visant d’une part à analyser l’origine de cette fuite et ses conséquences, et d’autre part à en éviter le renouvellement. Le milieu naturel de l’Hers fait actuellement l’objet d’une attention particulière renforcée ».