Loire-Atlantique : Une tentative d’escroquerie de 47.000 euros au nom de « la mission Stéphane Bern » déjouée

FAITS DIVERS Un faux agent de la Fondation du patrimoine a contacté le propriétaire d’un château du sud Loire pour tenter de lui soutirer un chèque de 47.000 euros

David Phelippeau

— 

L'entrée d'une caserne de gendarmerie. (Illustration)
L'entrée d'une caserne de gendarmerie. (Illustration) — E. Frisullo / 20 Minutes

Lundi, le propriétaire d’un château du sud Loire se présente dans une brigade de gendarmerie. Il raconte qu’un faux agent de la Fondation du patrimoine a tenté par téléphone de lui soutirer 47.000 euros. L’escroc explique que cette somme correspond au montant d’une mystérieuse mission «  Stéphane Bern » et qu’elle doit servir à la rénovation du château.

Le faux agent est allé encore plus loin car il a demandé que cet argent soit versé à un notaire agréé de la Fondation du patrimoine. Ce notaire serait en charge de payer les artisans par la suite. Se rendant compte de la supercherie, la victime n’a pas donné suite et a avisé la Fondation du patrimoine. Laquelle a confirmé la tentative d’escroquerie.

Recrudescence de ce type d’arnaques

Aussi, la gendarmerie prévient : « Les infractions économiques et financières se développent et la période du Covid-19 avec la multiplication des démarches en ligne a vu se multiplier ce type d’arnaques. On en constate sur le sud Loire une augmentation de près de 50 % par rapport à juin 2019 et une hausse de 91 % de falsifications et usages de chèques volés. »