Pas-de-Calais : L’opération de déminage a permis de découvrir des munitions françaises utilisées par les Allemands

FAITS DIVERS Les plongeurs démineurs de la marine nationale ont pu neutraliser trois blocs de défense maritimes de la Seconde Guerre mondiale

Gilles Durand

— 

Les démineurs du GPD Manche de la Marine nationale en action sur la plage de Wissant, dans le Pas-de-Calais, le 6 juillet 2020.
Les démineurs du GPD Manche de la Marine nationale en action sur la plage de Wissant, dans le Pas-de-Calais, le 6 juillet 2020. — Préfecture maritime

Il fallait agir avant la période estivale. Un groupe de plongeurs démineurs (GPD Manche) de la Marine nationale a procédé, ce lundi matin, à une opération de déminage particulièrement délicate. Trois blocs de défense de l’armée allemande avaient été découverts, le 19 juin, sur la plage de Wissant, dans le Pas-de-Calais, à la faveur d’un fort coefficient à marée basse.

Ces blocs de défense avaient pour objectif, durant la Seconde Guerre mondiale, de détruire les navires qui tentaient de s’approcher du rivage, grâce à un système d’amorçage. La puissance de frappe de ces pieux baptisés Rommel nécessitait donc le confinement de tous les habitants du secteur dans un rayon de 1,6 km. Aucun déplacement n’était autorisé.

Obus d’artillerie de la marine française

« Ce genre d’opération de déminage arrive souvent sur le littoral nordiste, mais la mise à l’abri de tout un village en fonction de l’onde de choc est plus rare », souligne la préfecture maritime. Il a donc fallu toute la matinée, à partir de 6 h 30, pour neutraliser les munitions.

D’autant que les démineurs ont eu la surprise de découvrir des obus d’artillerie de la marine française dans ces blocs construits par les Allemands : l’équivalent de 210 kg de TNT pour les trois obus. Ces derniers ont été réunis sur la plage par les spécialistes, pour y être explosés.

L'explosion des trois obus découverts dans les blocs de défense sur la plage de Wissant, dans le Pas-de-Calais.
L'explosion des trois obus découverts dans les blocs de défense sur la plage de Wissant, dans le Pas-de-Calais. - Préfecture maritime

« L’opération s’est passée sans encombre et le dispositif de sécurité a été levé peu avant midi », souligne la préfecture maritime. En attendant la prochaine découverte de munitions oubliées.