Nîmes : Une enquête ouverte après des tirs à l'arme automatique devant un centre commercial

FAITS DIVERS Certains quartiers de la ville font face à une hausse des violences depuis plusieurs mois

N.B.

— 

Illustration de la police.
Illustration de la police. — E. Frisullo / 20 Minutes

Une enquête a été ouverte par la police, après des rafales de tirs à l’arme automatique, sur la devanture d’un magasin, à Nîmes(Gard), a appris 20 Minutes auprès d’Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes.

Les tirs ont atteint une boutique située dans un centre commercial, dans le quartier Valdegour. Une dizaine de douilles ont été retrouvées sur place par les enquêteurs. Pour l’instant, la police n’a procédé à aucune interpellation.

Aucune interpellation pour l’instant

Depuis plusieurs mois, certains quartiers de Nîmes font face à une multiplication d’usages d’armes automatiques. En juin, une école élémentaire, située au Chemin bas d’Avignon, un autre quartier de Nîmes, avait été « délocalisée » par la commune, tandis que « l’utilisation d’armes de guerre » dans ce quartier gangrené par le trafic de drogue.

Quelques jours plus tôt, un jeune homme de 20 ans avait été tué par arme à feu et des habitants avaient alerté les forces de l’ordre sur la présence d’hommes cagoulés et portant des armes automatiques, venus de l’extérieur du quartier.