Fraude à la Sécu : Un pédiatre du Cher soupçonné d’avoir détourné 1,2 million d’euros

ESCROQUERIE Le médecin aurait facturé à certains enfants des tests de vue presque chaque semaine

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un pédiatre en train de vacciner un bébé.
Illustration d'un pédiatre en train de vacciner un bébé. — Damian Dovarganes/AP/SIPA

Un pédiatre de 65 ans a été interpellé ce mardi et mis en examen dès le lendemain pour escroquerie aggravée. Le médecin, qui pratique à Bourges et à Vierzon ( Cher), est suspecté d’avoir détourné 1,2 million d’euros à la Sécu. Il aurait fraudé à partir des cartes vitales de ses patients, rapporte Le Parisien. Sa combine serait en place depuis plusieurs années.

L’assurance maladie s’est rendu compte il y a quelques mois que le pédiatre pratiquait énormément d’actes et que près de la moitié des remboursements liés à des consultations pédiatriques dans le département le concernait. Une plainte a alors été déposée et la police a ouvert une enquête, début 2020.

Des actes inventés

« Lorsqu’il réalisait un test de surdité, il ne facturait pas seulement le patient qu’il avait examiné mais passait la carte vitale de toute une fratrie. Cela lui permettait d’être remboursé pour plusieurs actes médicaux au lieu d’un seul », a expliqué au quotidien une source judiciaire.

Le médecin aurait facturé à certains enfants des tests de vue presque chaque semaine. Certains actes étaient également totalement inventés. Les patients, souvent titulaires de la CMU, ne se rendaient compte de rien puisqu’ils ne payaient pas.

Un train de vie confortable

Les enquêteurs se sont aperçus que le médecin avait un train de vie très confortable. « Les investigations financières ont mis au jour un important patrimoine immobilier au Liban, son pays d’origine, ainsi qu’en France », indique le procureur de Bourges. Ses comptes en banque contenaient par ailleurs plus de 300.000 euros.

Lors des perquisitions, les policiers ont mis la main sur plusieurs courriers de patients qui se plaignaient de consultations payées mais non remboursées. Il se pourrait donc que le pédiatre ait fait payer des patients affiliés à la CMU. L’enquête devra le prouver. L’homme a été placé sous contrôle judiciaire, mais peut pour le moment continuer d’exercer.