Mulhouse : Sept hommes incarcérés après le démantèlement d'un réseau de drogue

JUSTICE Ils sont soupçonnés d’avoir organisé un trafic de stupéfiants sous la forme d’un « drive » dans un quartier de la ville

T.G. avec AFP

— 

Le tribunal de grande instance de Mulhouse (illustration).
Le tribunal de grande instance de Mulhouse (illustration). — B. Poussard / 20 Minutes.
  • Sept hommes, de 20 à 33 ans, ont été incarcérés à Mulhouse jeudi. Six pour trafic de stupéfiants et un septième pour blanchiment.
  • Ces emprisonnements viennent à la suite du démantèlement d’un réseau de trafiquant dans un quartier de la capitale du Haut-Rhin, en début de semaine.
  • Lors de l’interpellation des mis en cause lundi par 70 policiers, avec l’appui de deux antennes du Raid et d’une brigade canine, 30.000 euros et deux kilos de résine de cannabis ont été saisis.

Sept hommes, âgés de 20 à 33 ans, ont été mis en examen et incarcérés jeudi après le démantèlement d'un réseau de trafiquants de drogue dans un quartier sensible de Mulhouse, a-t-on appris auprès du parquet, confirmant une information des Dernières nouvelles d'Alsace.

Un important dispositif policier a dû être déployé aux abords du tribunal judiciaire pendant la présentation des trafiquants présumés à un juge d’instruction afin de contenir les proches venus les soutenir. Les suspects sont soupçonnés d’avoir organisé un trafic de stupéfiants sous la forme d’un drive dans le quartier Drouot, classé zone de sécurité prioritaire (ZSP), placé sous leur contrôle.

La mise en place par le parquet de la capitale du Haut-Rhin début mars d’un « groupe local de traitement de la délinquance » après une série de violences urbaines, a permis au « groupe de lutte contre l’économie souterraine et les stupéfiants » de la sûreté départementale d’identifier toute la chaîne du trafic : fournisseurs, vendeurs, guetteurs et nourrices (personnes chargées de conserver la drogue  à leur domicile).

Un kilo de résine de cannabis vendue chaque jour ?

Lors de l’interpellation des mis en cause lundi par 70 policiers, avec l’appui de deux antennes du Raid et d’une brigade canine, 30.000 euros et deux kilos de résine de cannabis  ont été saisis. Les enquêteurs soupçonnent les trafiquants présumés d’avoir écoulé chaque jour un kilo de résine de cannabis lors d’une centaine de transactions quotidiennes.

A l’issue de leur garde à vue, six hommes ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants et un septième pour blanchiment. Deux autres individus, incarcérés dans le cadre d’affaires distinctes, ont été extraits de leur cellule pour être auditionnés. Ils seront présentés ultérieurement à un magistrat instructeur.