Toulouse : 16 arrestations, 50 kg de drogue… Un gros réseau démantelé dans le quartier des Izards

TRAFIC DE DROGUE Un vaste réseau de trafic de drogue qui agissait dans le quartier des Izards a été démantelé, avec des interventions policières dans l’agglomération toulousaine et à Saint-Tropez

N.S.

— 

Une vaste opération policière a été menée le 22 juin 2020 à Toulouse, dans son agglomération et à Saint-Tropez. Illustration
Une vaste opération policière a été menée le 22 juin 2020 à Toulouse, dans son agglomération et à Saint-Tropez. Illustration — B. Colin / 20 Minutes

Pour Nelson Bouard, ce démantèlement d’un vaste trafic de drogue dans le quartier des Izards est « une très belle affaire ». Tellement belle que le directeur départemental de la sécurité publique en Haute-Garonne a tenu une conférence de presse au côté du procureur de la République Dominique Alzéari ce vendredi après-midi, au tribunal judiciaire de Toulouse.

Lundi, quelque 170 policiers sont intervenus dans la ville, dans plusieurs communes environnantes et même à Saint-Tropez à la suite d’une enquête de plusieurs mois menée par la sécurité départementale. Seize personnes, toutes majeures, ont été interpellées et placées en garde à vue. Dix d’entre elles ont été mises en examen. Sept sont en détention depuis jeudi, deux autres pourraient les rejoindre en prison ce vendredi en fin de journée et une dernière personne a été placée sous contrôle judiciaire.

Une villa de luxe louée sur la côte varoise

L’opération s’est donc étendue jusqu’à la célèbre station balnéaire du Var, où des membres présumés du réseau, décrit comme « structuré » et « complexe » par les enquêteurs, s’étaient offerts quelques jours de vacances, dans une villa luxueuse. Au total, plus de 50 kg de drogue ont été retrouvés : 45 kg de résine de cannabis, 4 kg d’herbe et un kg de cocaïne.

Nelson Bouard, le directeur départemental de la sécurité publique en Haute-Garonne, et le procureur Dominique Alzéari, le 26 juin 2020 au tribunal judiciaire de Toulouse.
Nelson Bouard, le directeur départemental de la sécurité publique en Haute-Garonne, et le procureur Dominique Alzéari, le 26 juin 2020 au tribunal judiciaire de Toulouse. - Nicolas Stival / 20 Minutes

Plusieurs armes, dont certaines de gros calibre, ont été saisies, ainsi que 45.000 euros en numéraire, des véhicules et des vêtements de marque. Certains points de deal, parmi les plus importants de Haute-Garonne, pouvaient rapporter jusqu’à 20.000 euros par jour.