Metz : Le militaire touché par un tir accidentel est décédé

DRAME L’auteur présumé du tir, un autre jeune militaire, a été placé en garde à vue

T.G. avec AFP
— 
Le palais du gouverneur, à Metz, où a eu lieu ce tir accidentel.
Le palais du gouverneur, à Metz, où a eu lieu ce tir accidentel. — Wikicommons

Un militaire de 20 ans est décédé après avoir été touché mercredi par un tir accidentel au palais du gouverneur militaire de Metz, a annoncé jeudi le ministère des Armées. Cet artilleur de première classe « se préparait à effectuer une patrouille lorsqu’il a été grièvement blessé à la tête par un tir accidentel », selon un communiqué diffusé par le ministère.

Evacué vers l’hôpital de Nancy, il y est décédé des suites de ses blessures. La police judiciaire a été saisie, et l’auteur présumé du tir, un autre militaire d’une vingtaine d’années, a été placé en garde à vue mercredi soir, selon une source proche de l’enquête. « La piste d’un accident dû vraisemblablement à une erreur de manipulation d’une arme est privilégiée », a-t-elle indiqué.

Réserviste au 40e régiment d’artillerie à Suippes (Marne), le jeune homme était « engagé avec son groupe pour la protection du palais du gouverneur militaire de Metz depuis le 18 juin 2020 », précise le ministère, rendant hommage à ses « grandes qualités humaines et intellectuelles ». « Il est mort dans l’accomplissement de sa mission », conclut le communiqué.