Charente-Maritime : Des vacanciers arnaqués après avoir loué une villa à l’île de Ré

A L'EAU Une famille des Yvelines a versé 5.600 € et n'a plus eu de nouvelles de la pseudo-propriétaire d'une splendide villa sur l'île de Ré

M.P.

— 

Des touristes à vélo sur l'île de Ré, à Rivedoux.
Des touristes à vélo sur l'île de Ré, à Rivedoux. — COLLET GUILLAUME/SIPA

« Après cette période difficile du confinement, on s’était dit qu’on allait pouvoir passer quinze jours en famille tous ensemble, avec notre fils de 2 ans, ses grands-parents. » Ces vacances rêvées, prévues les deux premières semaines d’août, n’auront jamais lieu. Elise et Julien Murat, habitants des Yvelines, ont été victimes d’une arnaque sur Internet, raconte Le Parisien.

Le couple affirme avoir versé 5.600 € pour réserver sur la plateforme Abritel une villa, « belle, grande, avec six chambres, un jardin et une piscine » sur l’île de Ré (Charente-Maritime), mais il n’en verra jamais la couleur.

La villa à louer sur un autre site, à 7.500 € la semaine

La propriétaire précisait « dans l’annonce qu’il fallait lui écrire directement. Vu le standing de la villa, j’ai cru qu’elle voulait filtrer les locataires », se rappelle Elise Murat. Une fois un questionnaire rempli vient l’heure du paiement. Le couple reçoit un mail avec le logo bleu de la firme. La propriétaire demande « un virement bancaire, couvert à hauteur de 10.000 € en cas d’annulation » et ce, dans les vingt-quatre heures, détaille Le Parisien.

Le virement de 5.600 € est effectué sur un compte HSBC… et la famille Murat n’a plus de nouvelles, malgré les relances à la soi-disant propriétaire. Abritel lui confirmera ensuite qu’aucune réservation n’est enregistrée et qu’aucun remboursement ne sera effectué. « Si des vacanciers passent hors du système (parfois pour éviter de payer des frais de service), ils ne peuvent être couverts », explique Abritel au quotidien francilien. Elise, elle, a décidé de porter plainte alors qu’elle a retrouvé la villa à louer sur un autre site, à 7.500 € la semaine.