Toulouse : Pour aller à Montpellier, un jeune homme de 18 ans enlève une conductrice

VIOLENCE La conductrice a simulé un évanouissement à une station-service pour échapper à son ravisseur de 18 ans, qui a été interpellé moins d’une semaine plus tard

B.C.

— 

Un véhicule de la gendarmerie (illustration).
Un véhicule de la gendarmerie (illustration). — C. Follain / 20 Minutes

C’est son sang-froid qui l’a sauvée d’un très mauvais pas. Une femme de 37 ans a vécu un moment d’effroi le 13 juin dernier, alors qu’elle se rendait au travail au petit matin en banlieue de Toulouse. Elle se trouvait à Cugnaux, lorsqu’un jeune homme s’est jeté sur sa voiture, raconte La Dépêche du Midi.

Ce dernier lui a fait croire qu’il était armé en simulant avoir une arme dans sa poche. Il lui a alors demandé de l’amener sous la contrainte à Montpellier. Effrayée, elle se rend sur l’autoroute, mais se trompe de direction et s’engage vers Bordeaux. Elle réussit alors à convaincre son jeune agresseur qu’elle n’a plus d’essence, même si sa jauge affiche le contraire.

Comparution immédiate

Ils s’arrêtent alors sur l’aire d’autoroute de Castelnau-d’Estretefonds, au nord de Toulouse. Au moment du paiement, elle tente d’alerter la caissière de la station-service, qui ne comprend pas qu’elle est en face d’une personne enlevée. Sur ces entrefaites, son ravisseur arrive, énervé. La conductrice a alors l’idée de simuler un évanouissement en pleine boutique, forçant le jeune homme à prendre la fuite.

Prévenue, la gendarmerie a réussi à identifier l’auteur de cette agression. Le jeune homme de 18 ans, connu de leurs services, n’avait pas pu être localisé, jusqu’à vendredi dernier où il a été reconnu en pleine rue, à Cugnaux. Déféré devant la justice, il devrait être jugé ce lundi en comparution immédiate.