Bretagne : Une « chasse à l’homme » lancée après la diffusion d’une vidéo montrant une jeune femme frappée par un homme

VIOLENCES Les images, qui auraient été tournées à Dinan (Côtes-d’Armor), sont devenues virales sur les réseaux sociaux

Camille Allain

— 

Illustration d'un centre d'appel de la gendarmerie, ici à Rennes, en janvier 2018.
Illustration d'un centre d'appel de la gendarmerie, ici à Rennes, en janvier 2018. — C. Allain / 20 Minutes

Le tribunal du Net. Depuis deux jours et la diffusion d’une vidéo montrant une jeune femme frappée à plusieurs reprises par un homme, de très nombreux internautes réagissent pour tenter d’identifier l’auteur des coups. Sur les images, on voit très clairement une jeune femme, probablement mineure, recevoir huit violentes gifles assénées par un homme. Filmée dans un hall d’escalier, la scène de 45 secondes se serait déroulée à Dinan, dans les Côtes-d’Armor, si l’on en croit les commentaires de certains comptes ayant relayé la vidéo sur Facebook. Depuis, une véritable chasse à l’homme s’est organisée en ligne pour retrouver l’homme violent.

Sur les images, la victime est violemment frappée mais aussi insultée et menacée de mort par un homme qu’elle connaît visiblement et qui semble lui reprocher des choses. La jeune femme l’implore d’arrêter et l’appelle par son surnom. Une troisième personne filme la scène.

Une enquête ouverte pour identifier victime et auteur

Publiée vendredi, la vidéo a généré un torrent de haine à l’encontre de l’auteur des coups. De nombreux commentaires invitaient à partager la publication afin d’identifier l’auteur. Le parquet de Saint-Malo a ouvert une enquête pour « diffusion d’images de violence », précise Le Télégramme. Les enquêteurs vont tenter de déterminer où et quand ces images ont été tournées.

La vidéo, où l’on peut clairement identifier la victime, a été vue plusieurs dizaines de milliers de fois sur Facebook, où elle apparaissait toujours dimanche après-midi. Ce dernier indiquait n’avoir reçu aucune plainte pour l’heure. L’un des hommes ayant relayé la vidéo a par la suite dévoilé le compte Facebook de l’auteur des coups.