Rennes : Un immeuble criblé de balles avec une arme automatique

FAITS DIVERS La scène s’est déroulée ce mercredi matin dans le quartier de Maurepas

J.G.

— 

Des policiers devant un immeuble à Maurepas, à Rennes.
Des policiers devant un immeuble à Maurepas, à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Cela ressemble fort à un nouveau règlement de comptes. Ce mercredi matin un peu avant 8h, la façade d’un immeuble a été criblée de balles dans le quartier de Maurepas à Rennes, a-t-on appris auprès du procureur de la République, confirmant une information de Ouest-France. C’est un appartement situé au quatrième étage qui a été particulièrement visé par les tirs « provenant très certainement d’une arme automatique », indique Philippe Astruc.

Aucun blessé n’est fort heureusement à déplorer. Sur place, les agents de la police judiciaire, qui a été saisie de l’affaire, ont retrouvé de nombreuses douilles. Peu de temps après, une voiture volée a été retrouvée incendiée à Saint-Grégoire au nord de Rennes. Des vérifications sont en cours pour déterminer si le ou les auteurs des tirs se trouvaient à bord du véhicule.

Déjà neuf règlements de comptes depuis le début de l’année

L’enquête de police démarrant tout juste, le procureur se montre prudent. Mais selon lui, « ces nouveaux faits d’une gravité certaine pourraient s’inscrire dans une série de "règlements de comptes", sur fond de trafic de stupéfiants, qui se sont nettement accélérés depuis le début du confinement ».

Depuis le début de l’année, la capitale bretonne, peu habituée à cette flambée de violence, a déjà enregistré neuf règlements de comptes particulièrement violents. « Cinq de ces épisodes ont déjà pu être élucidés », indique le procureur de la République, précisant que onze personnes ont été mises en examen, dont neuf qui ont été écrouées.