Nice : Une nouvelle rixe à l'est de la ville fait trois blessés, six personnes placées en garde à vue

VIOLENCES L’hypothèse d’un règlement de comptes entre bandes rivales, sur fond de trafic de stupéfiants, est privilégiée par les enquêteurs

F.Bi.

— 

Illustration d'une patrouille de police
Illustration d'une patrouille de police — C. Allain / 20 Minutes

Quelques jours seulement après une altercation qui avait déjà fait un blessé par arme blanche aux Liserons, ce quartier de l’est de Nice a été une nouvelle fois le théâtre d’une importante opération de police dimanche soir. Selon une source policière, 45 personnes appartenant à la communauté tchétchène ont été interpellées à la suite d'une rixe entre bandes rivales sur fond de trafic de drogue.

C’est vers 22 h 40 que la police investit les lieux, après le signalement de plusieurs coups de feu. Deux Tchétchènes, âgés de 32 et 35 ans, sont retrouvés blessés, l’un grièvement à l’abdomen, l’autre touché aux jambes. Un mineur de 17 ans est également découvert plus légèrement blessé, ayant reçu des coups à la tête.

D’après le syndicat des commissaires de police, qui a partagé une vidéo sur laquelle il identifie « des individus porteurs de kalachnikovs », la rixe pourrait être liée à des affrontements entre bandes rivales à Dijon, qui se « seraient déplacés à Nice ».

L’hypothèse d’un règlement de comptes

Sur place, les forces de l’ordre procèdent donc à 45 interpellations. Elles donnent lieu à six placements en garde à vue qui concernent cinq hommes qui se trouvaient dans une voiture en possession d’armes blanches. Des étuis de projectiles ont également été saisis sur les lieux, selon le parquet de Nice.

L’hypothèse d’un règlement de comptes est privilégiée par les enquêteurs. La PJ de Nice et la sûreté départementale sont saisies. Le maire LR de Nice, Christian Estrosi, s’est rendu sur place ce lundi matin. Dans un tweet, il indique s’être entretenu avec le ministre de l’Intérieur et lui avoir « demandé de mettre en place une compagnie de CRS présente en permanence dans le quartier ».