Finistère : Une mère de famille accusée d'avoir mordu un gendarme et mis un coup de tête à un autre

VIOLENCES Ce sont les enfants qui ont donné l’alerte dans la nuit de jeudi à vendredi

J.G.

— 

Des gendarmes patrouillent dans les rues de Rennes.
Des gendarmes patrouillent dans les rues de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Les gendarmes ont procédé à une interpellation houleuse dans la nuit de jeudi à vendredi au Relecq-Kerhuon près de Brest, rapporte Le Télégramme. C’est une fillette qui a donné l’alerte, se plaignant du comportement violent de sa mère, âgée d’une trentaine d’années.

Arrivés sur place, les gendarmes ont été accueillis par deux jeunes enfants qui leur ont expliqué que leur mère se trouvait chez une voisine. De retour chez elle, la femme, fortement alcoolisée, a refusé d’obtempérer aux ordres des militaires.

Hospitalisée en psychiatrie

Ces derniers ont dû appeler du renfort pour interpeller la mère de famille, particulièrement agitée. Lors de son transport à l’hôpital pour des examens, la femme s’en est prise physiquement aux militaires. Elle a d’abord mordu un gendarme à la main avant d’asséner un coup de tête à un autre.

Au vu de son état, la mère de famille a été hospitalisée dans un service de psychiatrie.