Vendée : Un homme mis en examen 38 ans après le meurtre d'une infirmière

FAITS DIVERS Une femme avait été tuée d’une balle dans le cœur en janvier 1982

J.U. avec AFP

— 

Illustration de la balance de Thémis, symbole de la Justice. (Illustration)
Illustration de la balance de Thémis, symbole de la Justice. (Illustration) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Elle avait été retrouvée morte, une balle dans le cœur. Trente-huit ans après le meurtre d’une infirmière à Maillé, en Vendée, un homme vient d’être mis en examen pour homicide. «Cette affaire avait fait l'objet d'un non-lieu et il y a eu une réouverture de l'information sur fait nouveau en juillet 2019», a expliqué la procureure de la République, Emmanuelle Lepissier.

La disparition de Nicole Richard, une infirmière d'une trentaine d'années «décédée d'un coup de fusil», remonte au 12 janvier 1982 à Maillé, une commune rurale de quelques centaines d'habitants située entre La Rochelle et La Roche-sur-Yon.

Agé d'une soixantaine d'années

«Il y a eu un certain nombre d'investigations sur commission rogatoire et dans le cadre de ces investigations il y a eu un certain nombre d'auditions, il y a eu des gens qui ont été placés en garde à vue les 9 et 10 (juin 2020, NDLR) et il y a une personne qui a été déférée mercredi», a détaillé Emmanuelle Lepissier, soulignant qu'il «y a une présomption d'innocence qui vaut d'autant plus qu'on est quand même 38 ans après les faits».

Cet homme âgé d'une soixantaine d'années a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre à Maillé et obligation de résider dans un autre département.