Nîmes : Un homme se suicide avec une arme à feu dans le hall de la cour d'appel

FAITS DIVERS Il s’est suicidé ce vendredi, peu après 8h, dans le hall du palais de justice

N.B.

— 

Gendarmes et policiers, devant le tribunal de grande instance de Nîmes (illustration)
Gendarmes et policiers, devant le tribunal de grande instance de Nîmes (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

Un homme a mis fin à ses jours, ce vendredi, peu après 8h, à la cour d’appel de Nîmes (Gard), ont indiqué les services de la Sûreté départementale et Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes, à 20 Minutes. Il s’est suicidé avec une arme à feu, dans le hall du palais de justice.

L'homme, qui n'a pas encore été identifié, est entré par une porte secondaire du bâtiment, située rue Régale, puis est monté dans les services de la cour d'appel où il a discuté avec plusieurs fonctionnaires, a précisé le procureur à l'AFP. Il est ensuite redescendu vers le hall, avant de se donner la mort. 

Sept personnes prises en charge par une cellule psychologique

Les deux entrées publiques sont équipées de portiques de sécurité mais pas les portes secondaires, destinées notamment aux avocats et aux fonctionnaires du tribunal.

Il n'y a eu aucun blessé, mais sept personnes ont cependant été prises en charge par une cellule psychologique, a indiqué le procureur. Une enquête a été ouverte par le parquet, elle a été confiée aux policiers de la Sûreté départementale du Gard.

Périmètre de sécurité

Le personnel du bâtiment a été évacué, et un déminage est en cours au sein de la cour d’appel pour procéder à des vérifications, a indiqué à 20 Minutes la police.

La circulation a par ailleurs été coupée autour du palais de justice de Nîmes, et un important périmètre de sécurité a été mis en place. L’accès à la rue Régale, à proximité de la cour d’appel, a également été barré aux piétons.