Eure : Trois ans de prison après avoir donné plusieurs coups de pied au visage de sa compagne

VIOLENCES CONJUGALES Pendant le confinement, des policiers étaient venus en aide à la compagne de cet homme

20 Minutes avec agence
— 
Illustration violence conjugale
Illustration violence conjugale — Chameleons Eye / Rex Fe/REX/SIPA

Un homme âgé de 43 ans a été condamné à trois ans de prison dont un an avec sursis par le tribunal d’Evreux (Eure) pour des faits de violence sur la femme avait qui il vivait, ce mardi, rapporte Paris Normandie. C’est déjà la troisième fois que ce quadragénaire se retrouve devant la justice pour des actes de violence sur trois compagnes différentes.

Les faits qui lui sont reprochés ont eu lieu le 27 mars dernier, en pleine période de confinement, à Louviers. La victime a alerté les forces de l’ordre après que son agresseur l’a giflée et jetée au sol, avant de lui donner un coup de pied au niveau de l’œil. Il lui a également tiré les cheveux, car celle-ci lui avait refusé « un câlin ».

« Il faut que je me soigne »

Lorsque les policiers sont arrivés sur place, ils ont constaté que la femme souffrait de nombreuses ecchymoses et que son œil gauche était tuméfié. Elle a été victime d’une fracture du plancher orbital et s’est vue prescrire 45 jours d’ITT.

L’homme, qui a d’abord nié les faits, a immédiatement été placé en détention. Face aux magistrats, il a finalement reconnu des actes de violence. « Je suis malade, il faut que je me soigne », a-t-il déclaré. Sa compagne, par la voix de son avocate, s’est dite prête à l’aider.

Le tribunal a cependant suivi les réquisitions du substitut du procureur. Il a été condamné à trois ans de prison, dont un an avec sursis probatoire. Il a également l’interdiction d’entrer en contact avec la victime ainsi que de se rendre à Louviers. Une expertise médicale doit chiffrer les dégâts causés à l’œil de la femme.