Lyon : Soupçonnée d’avoir jeté le chat de son ex par la fenêtre pour se venger

VIOLENCE La jeune femme sera jugée pour ces faits au mois de décembre

C.G.

— 

Un chat (illustration).
Un chat (illustration). — Gitti Lohr

Les versions qu’elle a livrées aux policiers les ont laissés pour le moins dubitatifs. Une jeune femme de 22 ans, résidant à Sainte-Foy-lès-Lyon, à côté de Lyon, est soupçonnée d’avoir jeté du 8e étage le chat de son ancien compagnon pour se venger de lui. Un animal de compagnie auquel le principal intéressé était très attaché, relate Le Progrès.

Tout serait parti d’une dispute survenue dans la nuit de jeudi à vendredi lorsque l’ancien compagnon est venu récupérer ses affaires. La suspecte, qui affirme avoir été victime de violences conjugales, a expliqué aux enquêteurs dans un premier temps que le félin lui aurait échappé des bras.

Jugée en décembre

Mais les premiers éléments de l’enquête sont venus rapidement la contredire. L’ex-compagnon se trouvait au pied de l’immeuble lorsque le matou s’est écrasé sur le bitume, à quelques mètres de lui, rapporte le quotidien régional. La jeune femme aurait ensuite revu sa version des faits déclarant que l’animal l’aurait griffé alors qu’elle l’agitait au-dessus du vide pour narguer son ancien conjoint. Mais là encore, les enquêteurs ont émis des doutes sur sa sincérité, penchant pour l’hypothèse d’une geste volontaire.

La jeune femme, qui présentait un taux d’alcool supérieur à 1 g/L de sang, sera jugée pour ces faits le 3 décembre 2020. Elle a été laissée libre en attendant. Enfin, les faits de violence conjugale imputés au compagnon ont été classés. Il n’a donc pas été inquiété.