Nord : Trente gendarmes mobilisés pour mettre fin à une rixe entre voisins

VIOLENCE Un conflit de voisinage a dégénéré près de Cambrai, on compte sept blessés dont un dans un état grave

Mikaël Libert

— 

Gendarmes et pompiers sont intervenus pour un conflit de voisinage.
Gendarmes et pompiers sont intervenus pour un conflit de voisinage. — Gendarmerie nationale

Premier samedi de déconfinement sous tension au Cateau-Cambrésis, dans le Nord. Les secours sont intervenus en fin d’après-midi pour une rixe entre voisins. Plusieurs personnes ont été blessées a-t-on appris auprès des pompiers.

L’alerte a été donnée peu après 19 h, samedi. Selon la gendarmerie, un violent conflit de voisinage s’est transformé en une bagarre opposant de nombreux individus. Les raisons de cette animosité entre voisins n’ont pas encore été déterminées. En revanche, le bilan de l’intervention est lourd.

Un homme héliporté au centre hospitalier de Lille

Selon les pompiers, sept personnes ont été blessées. Un homme, plus sérieusement touché, a dû être médicalisé sur place avant d’être héliporté au centre hospitalier de Lille dans un état grave.

Pour calmer la tension, ce ne sont pas moins de 30 gendarmes qui ont été dépêchés sur place. En plus des militaires du Cateau, des renforts sont venus de Valenciennes, du Quesnoy, de Landrecies et d’Avesnes-sur-Helpe.

Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie du Cateau-Cambrésis pour tenter de comprendre les motivations des belligérants et déterminer les responsabilités. Les gendarmes appellent aussi au calme après une « soirée particulièrement mouvementée dans tout l’arrondissement. »