Déconfinement à l’Haÿ-les-Roses : Trois surveillants de prison soupçonnés d’avoir agressé quatre personnes

VIOLENCE Les trois hommes, travaillant à la prison de Fresnes, s’en sont pris à des habitants qui discutaient dehors le premier soir du déconfinement

Floréal Hernandez

— 

Un policier. (Illustration)
Un policier. (Illustration) — G. VARELA \ 20 MINUTES

Quand des surveillants de prison se muent en agresseur ou en voleur. Ces trois hommes âgés de 21, 24 et 25 ans et travaillant à la prison de Fresnes (Val-de-Marne) doivent « être présentés demain [jeudi] à un juge de la liberté et de la détention pour que leur soit notifiée une date d’audience », annonce le parquet de Créteil

Il leur est reproché le premier soir du déconfinement d’avoir agressé quatre personnes dans la nuit de lundi à mardi, à L’Haÿ-les-Roses. Pour une raison encore ignorée, ils s’en sont pris à quatre habitants qui discutaient dehors, a-t-on appris de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

L’un des trois surveillants poursuivi pour « vol »

« Ils ont porté des coups aux hommes, ont tenté de rentrer dans le domicile des victimes et ont volé un portefeuille avant de prendre la fuite », plus tard récupéré par les policiers lors de l’interpellation, a précisé cette source.

Les trois surveillants sont poursuivis pour « violences en réunion » et le conducteur, âgé de 23 ans, l’est aussi pour « vol et conduite sous emprise d’un état alcoolique », selon le parquet.

Les victimes, âgées de 20 à 35 ans, n’ont pas fait état de blessures nécessitant une prise en charge par les secours.