Marseille : Dans un box, les policiers découvrent une Formule 3000 volée

RECEL Un suspect, âgé de 22 ans, a été arrêté. Il sera jugé prochainement devant le tribunal correctionnel

Thibaut Chevillard

— 

La Formule 3000 et les motos volées ont été découvertes dans un box situé dans le 12e arrondissement de Marseille.
La Formule 3000 et les motos volées ont été découvertes dans un box situé dans le 12e arrondissement de Marseille. — Police nationale

« C’est un peu la caverne d’Ali Baba, ce qu’on a découvert », sourit le commissaire Olivier Girardot, patron de la sûreté urbaine de la division sud de Marseille. Les policiers de la BAC ont retrouvé, le 8 mai dernier, dans un box situé dans le 12e arrondissement de Marseille, « une multitude de véhicules, dont un grand nombre était volé », explique-t-il. Parmi eux, cinq motos et, chose plus inhabituelle… une Formule 3000 ! Cette monoplace de marque Lotus avait été volée fin mars dans l’entrepôt d’une société spécialisée dans la mécanique sportive.

C’est un renseignement qui a mis les policiers sur la trace de ce box, dans le quartier de la Fourragère. Les fonctionnaires ont alors mis en place une surveillance discrète des lieux. « Ils ont constaté qu’il se passait effectivement des choses assez inhabituelles », poursuit le commissaire Olivier Girardot. Ils ont finalement interpellé un jeune homme de 22 ans, connu de leurs services pour des délits routiers ou des faits d’usage de stupéfiant, et l’ont placé en garde à vue. Il avait aussi, dans le passé, déjà été interpellé au volant d’une voiture volée.

« Un receleur d’habitude »

La perquisition réalisée dans le box a donc permis aux policiers de mettre la main sur plusieurs véhicules volés, dont cette voiture de course, mais aussi une multitude de pièces détachées qu’il revendait : portières, phares, capots, sièges…. Les policiers ont la certitude d’avoir arrêté « un receleur d’habitude », très organisé, qui avait monté « un petit commerce florissant », explique le chef de la sûreté urbaine. Le suspect sera convoqué prochainement devant le tribunal correctionnel pour y être jugé.