Paris : Un aide-soignant mis en examen et écroué pour tentative de viol sur une femme de 92 ans dans un Ehpad

ENQUETE Le suspect, âgé de 62 ans, a été surpris dimanche alors qu’il agressait sexuellement une pensionnaire dans un Ehpad du 12e arrondissement de Paris

Thibaut Chevillard

— 

Le suspect est aide-soignant dans un Ehpad du groupe Korian (illustration)
Le suspect est aide-soignant dans un Ehpad du groupe Korian (illustration) — SEBASTIEN BOZON / AFP
  • Un aide-soignant travaillant dans un Ehpad du 12e arrondissement de Paris a été interpellé dimanche par les policiers de la Bac.
  • Cet homme de 62 ans est soupçonné d’avoir agressé sexuellement une résidente de 92 ans.
  • A l’issue de sa garde à vue, il a été mis en examen pour tentative de viol sur personne vulnérable.

Un aide-soignant de 62 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire, mardi, pour tentative de viol sur personne vulnérable, apprend 20 Minutes de source judiciaire. Travaillant dans un Ehpad du 12e arrondissement de Paris, cet homme est suspecté d’avoir agressé sexuellement, dimanche après-midi, une résidente de 92 ans. Interpellé par les policiers de la brigade anti-criminalité, il avait été placé en garde à vue par les enquêteurs du 2e district de police judiciaire, qui tentent de comprendre ce qui s’est passé dans une chambre du troisième étage de l’établissement.

L’alerte avait été donnée vers 18 heures par une infirmière qui, lors d’une tournée, avait surpris son collègue, le sexe sorti de son pantalon, face au lit de la victime qui avait les fesses dénudées. Choquée, la témoin avait eu le temps de prendre une photo du suspect avant de sortir précipitamment de la chambre en hurlant pour appeler à l’aide. Un autre infirmier, a qui elle a raconté ce qu’elle venait de voir, est ensuite allé demander des explications au suspect et l’a enregistré discrètement avec son téléphone.

Cellule de soutien psychologique

Le suspect avait ensuite faussé compagnie au personnel de l’établissement. Les policiers de la Bac l’ont finalement retrouvé, assis sur une chaise dans le jardin de cet Ehpad du groupe Korian, situé boulevard Daumesnil. Selon eux, il était nerveux et semblait vouloir leur échapper. L’homme, qui leur indique être né en juillet 1957, est menotté puis emmené au commissariat du 12e arrondissement. Placé en garde à vue, il a été interrogé 48 heures par les enquêteurs de la police judiciaire parisienne, chargés par le parquet des investigations.

Sollicité lundi par 20 Minutes lundi, un porte-parole de l’établissement nous indiquait que le suspect « a été immédiatement mis à pied à titre conservatoire », et qu’une cellule de soutien psychologique a été mise en place au sein de cet Ehpad. Il ajoutait que Korian s’est portée partie civile dans la procédure.

La victime, qui présente une très forte perte d’autonomie, a été examinée par les sapeurs-pompiers et a été hospitalisée en état de choc. La direction de l’établissement a prévenu sa fille, vivant en Isère, dès dimanche soir.