Finistère : Contrôlé à plus de deux grammes le matin, l’automobiliste repris l’après-midi

SECURITE ROUTIERE L'homme s'est présenté de lui-même à la gendarmerie au volant de sa voiture

C.A.
Illustration d'une voiture de gendarmerie, ici en Ille-et-Vilaine.
Illustration d'une voiture de gendarmerie, ici en Ille-et-Vilaine. — C. Allain / 20 Minutes

Deux grammes trente-quatre le matin. Deux grammes six l’après-midi. A Saint-Renan, près de Brest (Finistère​), les gendarmes ont intercepté un homme en état d’ivresse mardi matin alors qu’ils menaient une opération de contrôles routiers,  rapporte Ouest-France. L’automobiliste affiche alors plus de deux grammes et est remis à un proche. Les gendarmes l’invitent à revenir chercher son permis de conduire un peu plus tard à la caserne. Et c’est ce qu’il fera.

L’après-midi même, l’automobiliste reprend le volant de son véhicule pour se rendre à la gendarmerie mais oublie qu’il est encore sous l’emprise de l’alcool. Les gendarmes décident de contrôler l’alcoolémie de l’homme de 62 ans et s’aperçoivent qu’il affiche désormais 2,6 grammes par litre de sang.

Placé en garde à vue, l’homme a été libéré et sera convoqué ultérieurement devant la justice.