Coronavirus : Un groupe pharmaceutique de la Marne victime d’une usurpation d’identité

ARNAQUE Les pharmaciens qui ont appelé pour passer commande devaient envoyer leur paiement avant même d’avoir reçu le matériel de protection contre le coronavirus

20 Minutes avec agence

— 

Des masques de protection contre le coronavirus. Illustration.
Des masques de protection contre le coronavirus. Illustration. — Mourad Allili / Sipa

Un ou plusieurs escrocs se sont fait passer pour une entreprise existante et ont proposé à des pharmacies de leur vendre des équipements et produits de protection contre le coronavirus. Les arnaqueurs ont faxé à 22.000 pharmacies de France des propositions de vente de masques, sur-chaussures, lingettes désinfectantes ou gel hydroalcoolique. L’offre semblait provenir du groupe Créapharm, basé à Reims ( Marne), raconte France Bleu Champagne-Ardenne ce mercredi.

Le groupe usurpé compte porter plainte

Le logo de l’entreprise figurait sur les documents et plusieurs destinataires des fax ont appelé le numéro qui y était indiqué. Ils souhaitaient passer commande de ces références si difficiles à trouver et proposées à des tarifs étonnamment raisonnables. « Il faut d’abord nous faire parvenir votre paiement et ensuite, seulement, vous recevrez vos produits et votre facture », s’est entendu répondre un client potentiel.

Face à cette usurpation de son nom et de son logo, Créapharm a annoncé son intention de porter plainte. « Sur ce fax, l’adresse mail indiquée est mauvaise, le numéro de téléphone ne correspond à aucun numéro utilisé au sein de notre groupe et lorsque vous regardez l’IBAN de la banque, elle correspond à un compte qui se trouve en Angleterre. Evidemment, tout cela est frauduleux », a dénoncé auprès de France Bleu Eric Placet, président du groupe.