Sète : Intervention du Raid à Frontignan après des coups de feu

FAITS DIVERS Après des coups de feu, les policiers ont fait appel au Raid en découvrant que le tireur présumé faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour de lourdes peines de prison

Jérôme Diesnis

— 

Intervention de policiers du Raid (illustration).
Intervention de policiers du Raid (illustration). — Eric Beracassat/Sipa/SIPA

Les policiers d’élite du Raid (Recherche assistance intervention dissuasion) de Montpellier sont intervenus dans la nuit de dimanche à lundi après des coups de feu. Deux femmes ont été visées à Frontignan, près de Sète, par des tirs depuis une caravane.

Indemnes, elles ont expliqué aux forces de l’ordre qu’elles venaient rendre visite à leur sœur sans comprendre pourquoi elles avaient été la cible de ces tirs.

Un homme dangereux et potentiellement lourdement armé

Rapidement, les policiers de la DDSP (Direction départementale de la sécurité publique de l'Hérault) ont constaté que la caravane, vide à leur arrivée, appartenait à un homme sous le coup de deux mandats d’arrêt pour des condamnations à plusieurs années de prison ferme.

Compte tenu du profil du tireur présumé, ils ont fait appel à leurs collègues du Raid. Malgré l’appui d’un hélicoptère, le fugitif n’a pas été retrouvé.