Perpignan : Sauvée in extremis des eaux à Rivesaltes, elle avait bravé les intempéries en pleine nuit sur un chemin

INTEMPERIES La trentenaire s’est engagée à deux heures du matin « pour nourrir des animaux » sur un chemin de terre en bord de rivière, en période de confinement et vigilance inondations

Jérôme Diesnis
— 
Illustration d'une route inondée.
Illustration d'une route inondée. — N. Bonzom / Maxele Presse

Une automobiliste a été sauvée in extremis des eaux, alors que sa voiture était emportée par l’Agly, une rivière coulant à Rivesaltes, près de Perpignan. La trentenaire s’est engagée en pleine nuit sur un chemin de terre en bordure de la rivière. Elle aurait, selon ses déclarations, voulu nourrir des animaux à deux heures du matin…

Selon les premiers éléments de l’enquête confiée à la gendarmerie des Pyrénées-Orientales, sa voiture aurait été emportée par la rivière. Elle serait parvenue à s’en extraire et à retrouver la berge à la nage avant d’appeler les secours. Son véhicule a été emporté, finalement retrouvé et extrait de l’eau au petit matin.

Elle a défié le confinement et les alertes météo

Les Pyrénées-Orientales sont depuis le début de la semaine et jusqu’à ce mercredi midi au moins en vigilance jaune pluies- inondations. Tous les cours d’eaux du département ont été placés par Vigicrues en alerte jaune pour risques de crue génératrice de débordement. Sans atteindre sa cote d’alerte, le niveau de l’Agly est monté de plus de quatre mètres depuis lundi pour atteindre 5,49 m. Tous les passages à gué du département ont été fermés et plusieurs routes ont été victimes d’éboulements.

En attendant les conclusions de l’enquête ouverte pour comprendre sa présence à cet endroit dans ces circonstances, la conductrice risque dans un premier temps une amende de 135 euros pour non-respect du confinement.