Aurillac: Un trafic de drogue démantelé après un banal contrôle d'attestation

STUPÉFIANT Quatre hommes, tous bien connus de la justice, sont actuellement en garde à vue

Caroline Politi
— 
Illustration de la police.
Illustration de la police. — E. Frisullo / 20 Minutes

A l’origine, il ne s’agissait que d’un simple contrôle d’attestations. Dimanche, vers 23h30, quatre hommes soupçonnés de s’adonner à du trafic de stupéfiants ont été interpellés à Aurillac.

« Une patrouille chargée de surveiller le respect des règles du confinement a aperçu un véhicule garé sur une place avec quatre personnes à son bord. Au moment de procéder au contrôle, l’un des policiers a vu une arme – un fusil de chasse à canon scié – au pied du passager », décrit le commissaire Jonathan Rey, directeur de la sécurité publique du Cantal. Des munitions ont également été découvertes à bord.

Tous les quatre déjà défavorablement connus

Les quatre hommes présents à bord, âgés de 21 à 33 ans et tous très défavorablement connus des services de police notamment pour trafic de stupéfiants, ont été placés en garde à vue. Le lendemain matin, une perquisition est menée à leurs domiciles. Chez deux d’entre eux, qui vivent en colocation, les enquêteurs ont saisi une seconde arme similaire à celle de la veille mais également cinq kilos de résine de cannabis conditionnée, 240 grammes de cocaïne ainsi que 27.000 euros en numéraire.

« Ce n’est pas une affaire inédite pour nous car il y a un bassin de délinquance dans la région mais, à notre échelle, cela reste une saisie très importante », note le commissaire Jonathan Rey. La garde à vue pourrait durer jusqu’à jeudi.