Marne : Une femme incarcérée pour le meurtre de son ex-conjoint

ENQUETE Une enquête a été ouverte par le parquet de Reims pour meurtre

20 Minutes avec AFP
— 
Un véhicule de la gendarmerie (illustration).
Un véhicule de la gendarmerie (illustration). — B. Colin / 20 Minutes

Vendredi, un homme a été retrouvé mort à son domicile à Fismes, dans la  Marne. Son ex-conjointe, âgée d’une trentaine d’années, a été placée en garde à vue, a-t-on appris, dimanche, auprès du parquet de Reims.

Cet homme âgé de 60 ans a été retrouvé mort, vendredi soir, et son ex-conjointe, interpellée dans la foulée. Elle a été placée en garde à vue pour « meurtre sur ex-conjoint » puis incarcérée ce dimanche, a déclaré à l’AFP le parquet de Reims, confirmant une information de France 3 publiée plus tôt.

Une altercation violente

Vendredi, peu après 21h15, les gendarmes ont été « avisés par des voisins d’une altercation violente au domicile » de cet homme, a relaté le procureur dans un communiqué, confirmant une information de France 3. Arrivés sur place, la gendarmerie et les secours ont découvert « le corps inanimé, mais en vie » de cet homme ainsi que la présence de son ex-conjointe de 30 ans, alcoolisée, et sa fille de huit ans. Malgré l’intervention des secours, l’homme « n’a pas pu être sauvé », a indiqué M. Bourrette.

Son ex-compagne, qui avait elle-même prévenu les secours, a alors indiqué « spontanément » lui « avoir donné un coup de couteau », selon elle « pour se défendre, à l’occasion d’une altercation ». Dans le cadre de sa garde à vue, elle a expliqué être venue chez son ex-compagnon « et s’être alcoolisée avec lui ».

« Les échanges n’avaient pas posé de problème » jusqu’à ce qu’elle annonce à cet homme, « dont elle était séparée depuis près de cinq mois », qu’elle « entendait reprendre la vie commune avec le père de sa fille », ce qui aurait mis la victime en « colère ». « L’ex-couple était connu pour ses excès de violence, de part et autre », selon le procureur.

Une information judiciaire a été ouverte dimanche contre l’auteure présumée « du chef de meurtre par ex-conjoint ». Les circonstances du drame sont pour l’heure inconnues, une autopsie doit avoir lieu dimanche matin. Selon nos confrères, le témoignage d’un enfant présent sur place au moment du drame pourrait aussi aider les enquêteurs dans leurs investigations.