Nîmes : A contresens pendant 30 km sur l’autoroute, elle finit en hôpital psychiatrique

SECURITE ROUTIERE La conductrice âgée de 25 ans a failli écraser une première fois les gendarmes venus mettre fin à sa course folle, avant d’être interceptée

Jérôme Diesnis

— 

La voiture a été interceptée après avoir parcouru 30 kilomètres à contresens sur l'autoroute A9.
La voiture a été interceptée après avoir parcouru 30 kilomètres à contresens sur l'autoroute A9. — Gendarmerie nationale

Deux personnes ont été arrêtées vendredi matin, après avoir roulé pendant près de 30 kilomètres à contresens sur l’A9. Leur périple débuté vers Milhaud, dans le Gard, s’est achevé à Gallargues et a entraîné la fermeture de l’autoroute. La scène a été filmée en direct sur Facebook par un internaute qui circulait sur l’autre voie de circulation, dans le sens Orange – Montpellier.

Interpellée une première fois à proximité de Nîmes, la conductrice a fait mine de s’arrêter avant d’accélérer lorsque les gendarmes leur ont demandé de stopper leur course folle. Elle leur aurait adressé un doigt d’honneur dans leur fuite après avoir manqué d’écraser des gendarmes descendus sur la chaussée pour procéder à leur interpellation.

Le passager hors de cause

Les militaires du Peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie de Vauvert sont alors intervenus en soutien de l’escadron départemental de sécurité routière. Ils ont placé une herse sur l’autoroute qui n’a finalement pas été utilisée. La conductrice de 25 a fini par stopper son véhicule à Gallargues.

Placée en garde à vue pour refus d’obtempérer, mise en danger de la vie d’autrui et refus de se soumettre aux vérifications de l’état alcoolique et de stupéfiants, elle a été hospitalisée d’office dans un hôpital psychiatrique sur décision du médecin. Le passager âgé de 30 ans a été mis hors de cause.