Coronavirus : Ils voulaient rejoindre leur luxueuse villa à Cannes, leur jet privé refoulé à l’aéroport de Marseille

ILS PLANENT AU-DESSUS DES RÈGLES Trois hélicoptères d’une compagnie varoise assurant des vols privés avaient été également réservés par les clients fortunés

J.H.

— 

Un jet privé en 2014 (Illustration)
Un jet privé en 2014 (Illustration) — MIKE CLARKE / AFP

Pas de passe-droit durant le confinement. Dix vacanciers provenant de Londres en jet privé ont été refoulés à l'aéroport de Marseille-Provence, samedi en début d’après-midi.

Ces sept hommes de 40 à 50 ans et ces trois femmes d’une vingtaine d’années souhaitaient ensuite rejoindre Cannes à bord de trois hélicoptères pour y passer du bon temps.

Interceptés par la police aux frontières et la gendarmerie des transports aériens, les individus de différentes nationalités (croate, allemande, française, roumaine et ukrainienne) ont été priés de faire demi-tour. « Ils ont tenté de faire jouer leurs relations, ils ont passé quelques coups de fil… », rapporte une source policière à BFMTV qui révèle l’histoire.

Pas d’amende pour les voyageurs…

Les trois pilotes d’hélicoptère de la compagnie varoise censée assurer la liaison jusqu’à la cité des festivals ont été verbalisés. Les dix voyageurs, eux, n’ont pas été sanctionnés car ils ne sont pas entrés juridiquement sur le territoire français.

Neuf d’entre eux sont repartis à Londres via leur jet privé. Le dixième a tenté de regagner l’Allemagne dans un avion privé.