Coronavirus dans l’Oise : Une policière blessée lors d’un contrôle lié au confinement

FAITS DIVERS Une policière de 23 ans a été victime d’un jet de projectile lors d’un contrôle lié au confinement, à Beauvais, dans l’Oise

G.D. avec AFP

— 

Illustration d'un contrôle de police lié au confinement.
Illustration d'un contrôle de police lié au confinement. — Bastien Louvet / SIPA

Une policière de 23 ans a été grièvement blessée à la tête, mardi, à Beauvais, dans l’Oise, par un jet de projectile lors d’un contrôle lié au confinement, a-t-on appris. Mardi, vers 17 h 30, dans la cité de la Roseraie à Beauvais, les policiers remarquent un groupe d’une dizaine de personnes, a expliqué une source policière à l’AFP.

Opérée à l’hôpital

Alors qu’ils s’apprêtent à contrôler les attestations de déplacement, les policiers sont la cible de jets de projectiles. La policière en reçoit un à la tête. Souffrant d’un hématome crânien, elle a été transportée à l’hôpital d’Amiens où elle a été opérée. A 23 h, son état était jugé stable et ses jours ne sont pas en danger, selon la même source.

Une enquête a été ouverte. Deux frères de 22 et 17 ans ont été interpellés. Ils sont toujours en garde à vue, soupçonnés d’outrage et de rébellion, selon le parquet de Beauvais qui précise que le groupe s’est éparpillé à l’approche de la police.

Une brique sur le front

« Les policiers ont interpellé une première personne. Lors de l’interpellation, une seconde a tenté de s’interposer et a été arrêtée à son tour, précise le procureur à l’AFP. C’est à ce moment-là, dans des circonstances qui restent à préciser que l’adjointe de sécurité a reçu une brique sur le front, occasionnant une blessure sérieuse au niveau du crâne et 15 jours d’ITT ».

La personne soupçonnée d’avoir lancé la brique est toujours recherchée.