Coronavirus : Une entreprise pharmaceutique de Rouen victime d'une escroquerie à 6,6 millions d'euros

ARNAQUE Cette société avait passé une commande de masques de protection et de gels hydroalcooliques pour 6,6 millions d’euros à une entreprise fantôme

20 Minutes avec agence

— 

Des masques de protection contre le coronavirus. Illustration.
Des masques de protection contre le coronavirus. Illustration. — Mourad Allili / Sipa

Une entreprise de Rouen (Seine-Maritime) a été victime d’une vaste escroquerie liée à l’épidémie de coronavirus. Alors qu’elle pensait avoir commandé des masques de protection et des gels hydroalcooliques pour un montant total de 6,6 millions d’euros, elle a finalement découvert qu’il s’agissait d’une société fantôme, rapporte Le Parisien, ce jeudi. Une enquête pour « escroquerie » et « faux et usage de faux » a été ouverte.

Cette filiale d’Astera, groupe coopératif de pharmaciens qui aide les officines à se fournir en matériel médical, a été contactée directement par les malfaiteurs. Ces derniers se sont fait passer pour le fournisseur habituel de cette société et ont proposé aux responsables un réapprovisionnement massif d’un million de masques de protection et de gels hydroalcooliques.

Plainte déposée et fonds bloqués

Malgré une commande « express », ces produits ne sont jamais arrivés. La commande a été effectuée auprès d’une société fantôme, dont les interlocuteurs ont disparu dans la nature après que les 6,6 millions d’euros ont été virés par l’entreprise victime.

Après le dépôt d’une plainte, les fonds ont été bloqués, mais la société ne sait pas si elle va pouvoir récupérer cet argent. Les investigations se poursuivent pour tenter de retrouver la trace des escrocs.