Coronavirus à Montpellier : 12.600 masques de protection dérobés dans les entrepôts du CHU

FAITS DIVERS Les masques étaient stockés dans un entrepôt. Les faits se sont produits entre le 25 février et le 5 mars

Jérôme Diesnis

— 

Les masques de type FFP2 et les masques chirurgicaux étaient stockés dans un entrepôt (illustration).
Les masques de type FFP2 et les masques chirurgicaux étaient stockés dans un entrepôt (illustration). — Mario Fourmy / Sipa

Le CHU de Montpellier a déposé plainte le 10 mars pour un vol de grande importance dans un entrepôt où ils étaient stockés a appris 20 Minutes auprès de la police nationale. 1.200 masques de type FFP2 ont été dérobés ainsi que 11.400 masques chirurgicaux. Les premiers sont indispensables au personnel de santé pour se protéger du coronavirus.

Les faits se sont déroulés entre le 25 février et le 5 mars. Ces protections devaient être utilisées dans les différents services de l’hôpital.

Une enquête ouverte

L’enquête a été confiée à la direction départementale de la sécurité publique de l’Hérault afin de déterminer les auteurs de ce vol et les éventuelles complicités dont ils auraient bénéficié.