Tarbes : Arrêté pour ébriété au volant, les policiers le revoient conduire deux heures après

FAITS DIVERS Les policiers avaient déjà contrôlé l'homme, endormi au fer vert, en état d'ébriété, avant de le revoir de nouveau au volant, tout juste sorti du commissariat

J.R.

— 

Un fonctionnaire de police. (Illustration)
Un fonctionnaire de police. (Illustration) — E. Riberry / 20 Minutes

Le 11 mars, les policiers du commissariat de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, ont contrôlé un homme qui était arrêté en pleine voie de circulation… au feu vert, assoupi au volant de sa voiture en état d’ébriété.

Après l’avoir conduit au commissariat, les policiers ont retiré son permis au conducteur et l’ont convoqué pour s’expliquer à jeun.

Il récidive deux heures plus tard

Les agents l’ont laissé repartir avec sa femme, pensant ne pas revoir le mis en cause. Deux heures plus tard, c’est avec une grande surprise qu’ils ont croisé le même individu, dans le même véhicule, circulant à nouveau dans les rues de la ville, toujours ivre !