Coronavirus dans l’Oise : Il vendait des masques et gels périmés sur Internet

ESCROQUERIE Les produits voués à la destruction ont été volés par le salarié d’une entreprise de l’Oise

Mikaël Libert
— 
Les produits périmés saisis par les gendarmes.
Les produits périmés saisis par les gendarmes. — Gendarmerie de l'Oise

Business autour du coronavirus. Mardi, les gendarmes de l’Oise ont interpellé et placé en garde à vue un homme soupçonné de revente illicite de produits d’hygiène périmés contre le coronavirus a-t-on appris, mercredi, auprès de la gendarmerie.

Ce sont les gendarmes du bureau renseignements de la Somme qui ont repéré le petit business du mis en cause, un habitant de l’Oise, un des principaux clusters de l’épidémie en France.

L’homme, est soupçonné d’avoir récupéré et tenté de vendre sur Internet un grand nombre de produits périmés. Ces produits étaient stockés dans l’attente de leur destruction par l’entreprise dans laquelle le mis en cause était salarié.

Avisés par leurs collègues de la Somme, les gendarmes de l’Oise ont interpellé l’individu. Lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert 9.400 masques, 3.300 gants, 4.500 lingettes et près d’une centaine de flacons de gel hydroalcoolique. La date de péremption de tout ce matériel était dépassée selon les gendarmes.