Nord : Quand un contrôle d’identité se transforme en interpellation pour cambriolage

FAITS DIVERS Deux femmes suspectées de vol avec effraction ont été interpellées un peu par hasard

Mikaël Libert

— 

Illustration de bijoux volés.
Illustration de bijoux volés. — Page Facebook de la gendarmerie

Jeudi, à Mouvaux, près de Lille, deux femmes suspectées de vol avec effraction ont été interpellées, a-t-on appris de source policière. C’est en procédant à un simple contrôle d’identité que les agents ont découvert le pot aux roses.

Peu avant 17h, alors qu’ils patrouillent rue Mozart, à Mouvaux, des policiers aperçoivent deux jeunes filles « au comportement suspect ». Dans le doute, les agents décident de les contrôler. Sauf qu’aucune d’elle n’est en possession de document permettant de prouver son identité. Du coup, les policiers conduisent les deux femmes au commissariat pour procéder aux vérifications.

Des bijoux dont la provenance est suspecte

C’est en fouillant le contenu des sacs à main de ces jeunes filles que les policiers découvrent « divers bracelets et bagues », des bijoux dont les suspectes ne peuvent justifier la provenance.

Au même moment, une autre patrouille de police circulant rue Mozart est interpellée par une riveraine. Celle-ci vient de constater qu’une porte donnant dans le jardin de la maison de ses parents avait été fracturée. Coïncidence ? Pas vraiment. La plaignante est emmenée à son tour au commissariat. Lorsqu’un policier lui présente les bijoux découverts dans les sacs des jeunes filles, elle reconnaît immédiatement l’une des bagues comme appartenant à sa mère.

Les suspectes sont interpellées et placées en garde à vue. Il s’agira désormais pour les policiers de déterminer si les bijoux sont le butin d’un seul ou de plusieurs vols et, le cas échéant, de retrouver les propriétaires.