Dordogne : Trente-cinq armes d’épaule, cinq armes de poing et plus de 1.500 cartouches découvertes chez un chasseur

ARSENAL L’homme âgé de 50 ans n’était pas autorisé à détenir ces armes

M.P.

— 

Illustration gendarmerie.
Illustration gendarmerie. — ALLILI MOURAD/SIPA

Trente-cinq armes d’épaule, cinq armes de poing et plus de 1.500 cartouches. Les gendarmes de la brigade de recherches de Nontron ( Dordogne) ont saisi, ce mercredi, un véritable petit arsenal chez un habitant de la commune du Périgord vert.

Les militaires ont diffusé la photo du stock d’armes à feu sur leur page Facebook, précisant que l’homme âgé de 50 ans n’était pas autorisé à détenir ces armes. Le chasseur et collectionneur ne les avait d’ailleurs pas déclarées.

Le stock d’armes a été immédiatement saisi

Cette saisie découle d’une enquête préliminaire ouverte par les militaires de la brigade de recherches de Nontron, sous l’autorité du parquet de Périgueux. Lors d’une enquête de proximité auprès de la population du Périgord, les gendarmes avaient recueilli, précisent-ils, « un renseignement particulièrement inquiétant » sur un habitant qui détenait à son domicile un stock « conséquent non déclaré d’armes à feu ».

A la suite d’investigations, une perquisition a été conduite au domicile du suspect, « avec le concours d’une équipe cynophile spécialisée dans la recherche d’armes ainsi qu’un militaire spécialiste des armes à feu, anciennes ou récentes », expliquent les gendarmes sur leur page Facebook. Les 35 armes d’épaule, les cinq armes de poing et les plus de 1.500 cartouches ont été immédiatement saisis.