Gard : Un incendie en cours a ravagé 116 hectares de végétation, mais ce n'est pas si rare en hiver

FEU DE FORET L'incendie a éclaté dans une zone particulièrement difficile d'accès, au Val d'Aigoual

N.B.
— 
Des pompiers sur un feu de forêt (illustration)
Des pompiers sur un feu de forêt (illustration) — LODI Franck/SIPA

Un incendie, qui a mobilisé les sapeurs-pompiers depuis lundi après-midi, a ravagé 116 hectares de végétation, près du Val d’Aigoual, au nord-ouest du  Gard ce mardi.

L’incendie a éclaté dans une zone « particulièrement difficile d’accès avec un fort relief compliquant l’action des moyens terrestres », indiquaient lundi les soldats du feu. Les conditions météorologiques étaient également « particulièrement délicates ». « Un vent fort avec des pointes en rafales de l’ordre de 100 km/h interdit l’engagement des moyens aériens de lutte de type canadairs », notaient ce mardi matin les sapeurs-pompiers.

Ce feu de forêt a finalement été éteint ce mardi, vers 17 h. « L’arrivée de la pluie a facilité la finalisation des actions de traitements des lisières dans des massifs escarpés et difficiles d’accès », souligne ce mardi après-midi le Service départemental d’incendie et de secours, qui précise qu’il n’y a aucun dégât sur les habitations, ni de victime.

Du bois mort

Un tel feu de forêt en hiver, cela peut paraître étonnant. Mais, selon le commandant Bernard Scotto Di Marco, joint ce mardi matin par 20 Minutes, ce n’est pas si rare sur les reliefs cévenols. « Nous avons toujours ce que l’on appelle des "feux d’hiver", fin mars ou début avril, mais là, nous sommes un peu avance, explique le sapeur-pompier. C’est dû, notamment, au fait qu’il y a beaucoup de bois mort. D’autant plus que nous n’avons pas eu de pluie depuis un bon moment, ce qui favorise le départ de ce type d’incendie. »

Et pour ne rien arranger, ces derniers jours, dans le Gard et l’Hérault, les températures ont battu de nouveaux records de chaleur. Il a fait plus de 25 degrés ce week-end.

Au Val d’Aigoual, une enquête est en cours, pour déterminer les causes de l’incendie.