Un cargo en perdition remorqué dans le détroit du Pas de Calais

FAITS DIVERS Un navire de marchandise a dû être assisté pendant plusieurs heures dans le détroit du Pas de Calais pour éviter le naufrage

Gilles Durand

— 

Opération de remorquage d'un cargo en perdition par un remorqueur de la Marine nationale, dans la nuit de samedi à dimanche, au large du cap Gris-Nez.
Opération de remorquage d'un cargo en perdition par un remorqueur de la Marine nationale, dans la nuit de samedi à dimanche, au large du cap Gris-Nez. — Préfecture maritime

Une opération de sauvetage en mer très délicate. Le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Gris-Nez a dû intervenir, samedi soir et toute la journée de dimanche, pour remorquer un navire chargé de transporter des marchandises en vrac.

Ce vraquier avait subi une avarie sur son moteur dans le détroit du Pas-de-Calais, à 11 km au nord du cap Gris-Nez, en plein cœur du dispositif de séparation du trafic. Incapable de réparer, le cargo de marchandises nécessitait l’assistance d’un remorqueur, dans une mer qui commençait à être très agitée.

Risque de naufrage

A minuit, une équipe d’intervention composée d’un pilote et d’un second-capitaine a pu débarquer sur le navire qui dérivait vers les eaux anglaises et risquait le naufrage. « Sur conseil des garde-côtes anglais, le vraquier a décidé de rallier un point de mouillage dans la baie de Bungeness avec l’aide du remorqueur de la Marine nationale », souligne la préfecture maritime dans un communiqué.

Il a fallu attendre dimanche matin, peu avant 8 h, pour que l’opération de remorquage puisse commencer en toute sécurité. La météo n’a pas facilité le travail de sauvetage mais il était prévu que le vraquier arrive à bon port aux alentours de 17 h.