Pyrénées : Un randonneur de 45 ans dévisse et se tue sur des barres rocheuses

ACCIDENT Piégé par une plaque de neige durcie, un randonneur de 45 ans a fait une chute mortelle samedi dans les Pyrénées

Hélène Ménal

— 

Un hélicoptère du PGHM dans les Pyrénées. Illustration.
Un hélicoptère du PGHM dans les Pyrénées. Illustration. — Iroz Gaizka / AFP

Il était déjà trop tard quand les sauveteurs du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Pierrefitte Nestalat l’ont retrouvé sur des barres rocheuses. Un randonneur de 45 ans a trouvé la mort samedi après-midi sur les hauteurs de Bagnères-de-Luchon, dans les Pyrénées haut-garonnaises.

Ce militaire, basé à Pau et âgé de 45 ans, était parti avec deux amis. Sous le soleil, ils ont emprunté l’itinéraire reliant le refuge de Venasque à l'Hospice de France. Sur le chemin du retour, la victime a pris de l’avance sur ses camarades. C’est en ne le retrouvant pas à voiture que ces derniers ont décidé de donner l’alerte vers 16h30.

Conseils de prudence

Les gendarmes du PGHM de Luchon, chargés de l’enquête, présument que le randonneur a été piégé « par une plaque de neige dure » – au Coulet, un passage plus pentu situé à 2.000 mètres d’altitude – puis qu’il est « parti en glissade » sur une centaine de mètres, sans pouvoir se rattraper.

Les spécialistes du secours en montagne attirent l’attention des randonneurs sur les plaques de neige qui, même par très beau temps, persistent sur les versants ombragés et sur la nécessité de s’équiper du matériel adéquat comme des crampons et des piolets.