Montpellier : Un nouveau suspect interpellé dans l'enquête sur le meurtre d'une prostituée de 19 ans

ENQUETE Trois suspects, deux hommes et une femme, ont été placés en détention provisoire

N.B.

— 

Le commissariat de Montpellier (illustration)
Le commissariat de Montpellier (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

Un nouveau suspect a été interpellé et placé en garde à vue, vendredi, dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d'une prostituée de 19 ans, dans la nuit du 9 au 10 février, à Montpellier, dans l'Hérault,​ indique le parquet ce mardi à 20 Minutes.

Cet homme est soupçonné d’avoir tenu en joue avec une arme deux témoins, un client et le proxénète présumé, tandis que son ancien proxénète présumé, un homme âgé de 28 ans, est accusé d’avoir agressé la victime, à coups de pied, de poings, et de couteau.

Une scène d’une rare violence

Originaire de Seine-et-Marne, la victime, qui avait loué sur une plateforme en ligne un appartement près de la gare de Montpellier pour se prostituer, avait été retrouvée dans une mare de sang. Elle est décédée le 11 février, des suites de ses blessures.

Les suspects auraient fait irruption dans l’appartement, alors qu’un client était en train d’en sortir après avoir eu avec la victime une relation tarifée. Le client et le proxénète présumé, tenus en respect, n’ont pu qu’assister à un déchaînement de violences.

Il voulait « récupérer son argent »

L’autopsie du corps de la victime fait état de traces de coups à la tête, d’ecchymoses sur le visage, d’une double fracture de la mâchoire et de divers enfoncements osseux. La victime a également été atteinte par plusieurs coups de couteau, au niveau du thorax.

Le suspect principal, accusé d’avoir violenté la jeune femme aurait indiqué avoir « pété les plombs », voulant à tout prix « récupérer son argent ». Alors qu’elle était la proie d’un déchaînement de violences, elle aurait donné 100 euros au suspect, avant de désigner un sac, en contenant 400 de plus. Lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert, dans l’appartement, une mallette appartenant à la jeune femme contenant 10.000 euros.

L’homme, accusé du meurtre de la jeune femme, présenté comme un « toxicomane », a déjà été condamné à 15 reprises par la justice. Sa compagne, soupçonnée de l’avoir véhiculé, est également poursuivie. Le couple, ainsi que le dernier suspect, interpellé vendredi, ont été placés en détention provisoire. Les investigations se poursuivent.