Pyrénées-Orientales : Deux adolescentes de 13 ans soupçonnées d’avoir dégradé des tombes « par pure bêtise »

ENQUETE Les deux jeunes filles ont été entendues par les gendarmes

J.D.
— 
Un cimetière (illustration)
Un cimetière (illustration) — KONRAD K./SIPA

Deux adolescentes ont été entendues par les gendarmes, jeudi et vendredi, dans les Pyrénées-Orientales. Agées de 13 ans, elles sont soupçonnées d’avoir dégradé des tombes, au cimetière d’Osseja, un village non loin de la frontière espagnole, indiquent les services de la gendarmerie à 20 Minutes ce lundi.

Selon les premiers éléments de l’enquête, elles auraient agi « par pure bêtise », et il n’y aurait aucune volonté de profanation, poursuit la gendarmerie.

Statuettes et vases cassées, croix retournées

Une cinquantaine de tombes avaient été dégradées dans ce cimetière. Des bouquets de fleurs ont été jetés, des statuettes et des vases cassés, des croix retournées et quelques plaques du souvenir brisées ou déplacées entre les tombes, a énuméré de la maire de la commune, Roger Ciurana, jeudi. C’est une famille, venue se recueillir mercredi après-midi au cimetière, qui a prévenu la mairie après avoir constaté les dégradations.

Les investigations se poursuivent, pour tenter d’identifier les victimes des dégradations.