Dunkerque : Quatre jeunes en détention provisoire après le lynchage d’un pompier volontaire

ENQUÊTE Les trois mineurs et un jeune majeur ont été mis en examen pour tentative de meurtre sur un pompier volontaire de 27 ans

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration police.
Illustration police. — E. Frisullo / 20 Minutes

Mercredi, quatre adolescents ont été mis en examen pour tentative de meurtre sur la personne d’un sapeur-pompier volontaire à Dunkerque, dans le Nord. Ils sont soupçonnés d’avoir roué de coups, début février, en marge du  bal du Chat noir, un homme de 27 ans dans le coma depuis les faits.

Les quatre mis en examen, nés entre 2000 et 2004, ont été placés en détention provisoire. Trois d’entre eux sont en établissements pénitentiaires pour mineurs, a rapporté le procureur de la République de Dunkerque, Sébastien Piève. Deux autres jeunes membres du groupe, âgés de 16 et 20 ans, ont été placés sous le statut intermédiaire de témoin assisté.

La victime toujours dans un état très préoccupant

Ils sont soupçonnés d’avoir violemment agressé un groupe de carnavaleux qu’ils ne connaissaient pas, à la sortie du bal du Chat noir, sur la digue de Malo-les-Bains, dans la nuit du 1er au 2 février. Interpellés lundi, ils ont nié leur implication en garde à vue.

Ils ont également mis en examen pour violences volontaires aggravées sur les autres membres du groupe de carnavaleux.

La victime, un jeune homme de 27 ans, sapeur-pompier volontaire qui n’était pas en service, est toujours dans un état très préoccupant, selon la même source.

Le motif de l’agression, qui se serait déroulée très vite, n’est pour l’heure pas connu. La thèse d’une agression gratuite n’est pas exclue.