Tempête Ciara : Levée du confinement en Corse, des renforts aériens attendus pour éteindre le gigantesque incendie

INCENDIE Le feu en Corse a brûlé plus de 3.000 hectares. Les autorités ont décidé de lever le confinement de plusieurs villages et attendent des renforts aériens

20 Minutes avec AFP

— 

Le feu en Corse a brûlé plus de 3.000 hectares
Le feu en Corse a brûlé plus de 3.000 hectares — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
  • Les flammes, attisées par la tempête Ciara, ont brûlé plus de 3.000 hectares de végétation en Corse.
  • Ce mercredi, le confinement de plusieurs villages, en cours depuis ce mardi, a été levé.
  • Les autorités attendent des renforts aériens pour venir à bout de cet incendie.

Confinement levé et vent en baisse : la Corse soufflait un peu mercredi matin dans l’attente de l’intervention des avions et hélicoptères bombardiers d’eau sur les incendies qui ont ravagé des milliers d’hectares de végétation depuis plusieurs jours, sans faire de victime​.

« Au lever du jour une reconnaissance a eu lieu, les équipes ont bien travaillé pendant la nuit, elles ont défendu le village de Sari et le hameau de Togna avec de nombreux moyens et ont pu protéger les accès, donc on va lever le confinement », a indiqué le colonel Christophe Frerson, commandant des opérations de secours.

« Plus de menace directe sur le village de Sari »

« Il n’y a plus de menace directe sur le village de Sari », a précisé la préfecture de Corse-du-Sud, confirmant que les habitants pourront circuler librement aujourd’hui, même si l’accès au village reste réglementé pour permettre aux secours de travailler.

Au total, le feu de Quenza a parcouru plus de 3.000 hectares, selon une estimation provisoire faite mardi soir, et il évolue vers le village de Solaro où un dispositif de protection est en place.

« La priorité, c’est de faire larguer de l’eau »

Pour mercredi, la Préfecture a annoncé la mobilisation de « 300 sapeurs pompiers, 80 véhicules, quatre Canadairs et quatre hélicoptères, dont deux bombardiers d’eau », en précisant qu’il n’y a pour l’instant aucun danger pour les personnes ou les habitations.

« La priorité c’est de faire larguer de l’eau par les Canadairs aux endroits précis qui nous permettront de faire un verrou pour la propagation du feu », a expliqué le colonel Frerson. Des sapeurs pompiers seront ensuite déposés par hélicoptères sur les points sensibles et inaccessibles par la route. Attendus en Corse en milieu de matinée, les avions bombardiers d’eau « vont faire quelques largages sur les incendies de Haute-Corse et ensuite ils vont passer la journée » sur le feu de Corse-du-Sud, autour de Quenza, a précisé le colonel Frerson.