Marseille : Une médecin se prescrivait elle-même ses arrêts maladie, pour un préjudice de 820.000 euros

ARNAQUE Une médecin généraliste s’auto -prescrivait des arrêts maladies, tout en continuant de travailler, pour un préjudice de 820.000 euros auprès de la CPAM

A.M et J.S-M.

— 

Une carte Vitale et une ordonnance chez un médecin. Illustration.
Une carte Vitale et une ordonnance chez un médecin. Illustration. — DURAND FLORENCE/SIPA

Un préjudice de 820.000 euros. Une femme médecin âgée d’une cinquantaine d’années exerçant à Marseille a été placée en garde à vue le 30 janvier dernier. Elle est soupçonnée de s’être auto-prescrite des arrêts maladie, confirme une source policière à 20 Minutes, après une information de France Bleu Provence. Cette dernière utilisait et falsifiait​ des ordonnanciers de ses confrères. Mais elle continuait néanmoins à recevoir des patients dans son cabinet.

Elle percevait donc le montant des consultations et les indemnités de la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM). Pour un préjudice estimé à 820.000 euros. C’est le groupe des affaires spécialisées de la brigade financière de la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône qui a mené les investigations.